Ensemble pour Gien et Arrabloy

Madame, Monsieur,
Le développement économique local est au cœur de notre ambition pour Gien et Arrabloy.

Le Giennois est un territoire d’industrie. Nous veillerons à entourer l’industrie giennoise de toute notre attention d’élus locaux, notamment pour l’adéquation entre la formation professionnelle et l’emploi et pour l’attractivité du cadre de vie auprès des futurs embauchés.

Mais ce n’est pas tout. Les métiers de la proximité, petits commerces, artisans, producteurs, professions libérales sont des activités indispensables à la vie économique locale. Or la concentration des équipements et de l’emploi dans les métropoles, au détriment des territoires, est une tendance au long cours qui mine l’économie locale. Il nous incombera, une fois élus, de créer avec détermination un environnement économique enfin favorable aux métiers de la proximité.

Il est temps de développer dans le Giennois l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). L’ESS représente 12% du PIB de la Région Centre Val de Loire. Le Giennois ne doit pas manquer cette opportunité. Avec une échelle de salaires rapprochée et sans actionnaires, les entreprises de l’ESS jouent un rôle primordial dans le développement local riche en lien social. Parmi les initiatives remarquables au niveau national, le dispositif « Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée » est une pépite qui pourrait certainement prospérer dans le territoire giennois.

Cette lettre de campagne est particulièrement nourrie de propositions innovantes pour revivifier l’économie giennoise à travers le travail de proximité : commerçants indépendants, artisans, producteurs, PME, PMI, etc.

Et n’hésitez pas, si cela vous inspire des idées ou des projets, contactez-nous !

Christelle de Crémiers
Conseillère municipale de Gien et Vice-Présidente de la Région Centre-Val de Loire

Page Facebook: https://www.facebook.com/christellegien2020/

Ma Voix pour Christelle !

Vous avez l’espoir qu’une nouvelle équipe municipale puisse agir, dans le respect, l’équité et l’écoute, pour que Gien et Arrabloy redeviennent des communes dynamiques où il fait BON VIVRE ?

Dites-le et rejoignez le réseau « Ma Voix pour Christelle » !

« Je ne me rends plus en centre-ville. »

Cette phrase a été entendue des centaines de fois dans les rues de Gien et d’Arrabloy. Les raisons sont diverses (suppression de l’accès au bus municipal, accès difficile pour les personnes à mobilité réduite, sens de circulation et nombre de places de parking décourageants…), mais le résultat est le même : quel gâchis !

« Il y a tellement de commerces qui ont fermé et avec les PV pour le stationnement… du coup, on ne vient plus dans Gien. On va faire nos courses dans les grandes surfaces ou bien à Montargis. »

28. Revivifier l’économie locale grâce aux métiers de proximité

Le système économique mondialisé, fondé sur la croissance de la consommation de masse, est dans l’impasse : le pouvoir d’achat diminue, tandis que les produits proposés polluent… Le territoire du Giennois ne doit plus rester aux portes de la transition écologique. Celle-ci est source de travail et d’activités locales. Beaucoup de gestes et de fabrications simples ont été oubliés : pour s’alimenter, se loger, se soigner, se vêtir, se meubler, etc.

Lire la suite

29. Pour le commerce, étudier la gratuité du stationnement sans durée limitée

Partout en France, le petit commerce indépendant a durablement été impacté par l’installation des grandes surfaces et leur développement. Il y a des communes où le cœur battant a quitté le centre-ville. Il s’est déplacé dans la galerie marchande de la grande surface qui tient lieu de place du village. Il y a d’autres communes, moins nombreuses, où le centre-ville est resté vivant et où l’équilibre est trouvé avec les grandes surfaces. La différence est faite par les élus.

Lire la suite

30. Relocaliser l’économie de l’alimentation pour manger mieux

Pour manger mieux, des produits peu transformés, sans ingrédients ni additifs de synthèse à un prix accessible pour tous, pour faire revivre la campagne dans sa biodiversité et ses paysages, pour que les agriculteurs, les artisans, les restaurateurs et les commerçants indépendants puissent vivre de leur travail… il est nécessaire de mener une politique claire et volontaire à l’échelle du territoire. Les élus sortants se sont dangereusement désintéressés de l’agriculture giennoise. Il est temps de mener dans le Giennois une politique de reconstruction de l’alimentation locale.

Lire la suite

31. Soutenir l’industrie giennoise en facilitant l’embauche durable de personnel qualifié

L’industrie giennoise est fidèlement ancrée dans le territoire. Actuellement elle rencontre, comme dans l’ensemble de la Région, des difficultés à recruter du personnel qualifié et stable, que ce soit dans le bassin de vie du Giennois ou à l’extérieur. Nous serons des élus engagés aux côtés des industriels pour relever ce défi.

Lire la suite

32. Faire émerger dans le Giennois un projet « Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée »

Depuis 2014, des projets « Territoires Zéro Chômeurs de Longue Durée » émergent sur le territoire français, notamment dans la ruralité. En 2020, on en dénombre 105, qui démontrent la faisabilité de ce qui pouvait paraître au début des années 2000 comme une utopie : permettre à tous ceux qui le souhaitent de travailler là où ils habitent. Il s’agit d’un des projets de développement économique local les plus puissants expérimentés à ce jour.

Lire la suite

Nouveau défi : Classer Gien dans les villes idéales

Sur le site national www.ville-ideale.fr, chacun peut noter sa ville en évaluant 9 critères différents. Nous avons recherché la note obtenue par Gien : notre ville obtient une note globale de 3,41/10. La note attribuée en matière de Commerces est encore plus faible : 3/10. Peut mieux faire… Gien a tout pour être classée dans les villes idéales : Ensemble, pour Gien et Arrabloy, nous pouvons faire mieux !

Promotion bâclée

Le site Internet municipal destiné à promouvoir le commerce local ne doit pas être trop consulté, si l’on en croit la qualité de sa réalisation. Depuis deux ans qu’il existe, le formulaire destiné à recevoir les informations des clients pour le paiement et les livraisons est toujours rédigé… en latin ! Et les liens ne fonctionnent pas…

Copie non conforme

« Pour que Gien et Arrabloy redeviennent des communes dynamiques où il fait bon vivre. » Tel est le fil conducteur de notre candidature et de nos engagements auprès de vous. Nous l’arborons depuis juin 2019 dans nos échanges, à votre rencontre. Depuis septembre, nous publions de manière précise nos engagements l’un après l’autre… Qui plaisent, visiblement ! Ainsi, notre slogan a été repris tel quel ou à un mot près par mes deux aimables adversaires dans leur communication électorale.

Nb. «IL FAIT BON VIVRE » est une locution-phrase qui ne peut subir aucune variante. « il fait mal vivre » ou « Il fait mieux vivre » ne sont malheureusement pas français.