26. Créer un service Intercommunal de prévention spécialisée

La jeunesse sera au cœur de notre mandat. Un jeune sur quatre dans le Loiret est « sorti des écrans radars » avant d’atteindre ses 25 ans. Sans travail, sans études, il n’est inscrit ni à Pôle Emploi ni à la Mission locale. Dans un territoire comme le Giennois, la prévention spécialisée pour les adolescents et pré adolescents est essentielle. Les actions éducatives de prévention contre la consommation de drogues et, en général, contre les addictions, doivent être renforcées.

  • Le service intercommunal de prévention spécialisée sera composé d’éducatrices et d’éducateurs diplômés et expérimentés. Sa mission sera de travailler sur l’accueil, l’animation et les actions éducatives pour prévenir le décrochage scolaire et la sortie des écrans radar des jeunes.
  • Il travaillera en lien avec le Département, dont c’est la compétence, et avec les services de l’Etat, mais son terrain d’action ne doit pas se cantonner aux quartiers classés « Politique de la Ville » (« Politique de la Ville » désigne un dispositif d’Etat dédié à l’animation socio-culturelle d’un quartier).
  • L’action des éducateurs est tournée vers l’avenir des jeunes et de leurs familles, dans une démarche de confiance et d’échange. Ils puisent la force de leur action dans leur présence régulière sur le terrain.
  • La coordination et la concertation sont des conditions indispensables avec les publics concernés : les services sociaux des différentes collectivités, les établissements d’enseignement, les services de Justice et de Gendarmerie, la police municipale, les associations et les structures d’urgence (médicale et sociale)… 
  • La police municipale joue un rôle important dans la construction de la proximité avec la population, mais aussi dans les actions éducatives, notamment dans la prévention routière.

One thought on “26. Créer un service Intercommunal de prévention spécialisée