30. Relocaliser l’économie de l’alimentation pour manger mieux

Pour manger mieux, des produits peu transformés, sans ingrédients ni additifs de synthèse à un prix accessible pour tous, pour faire revivre la campagne dans sa biodiversité et ses paysages, pour que les agriculteurs, les artisans, les restaurateurs et les commerçants indépendants puissent vivre de leur travail… il est nécessaire de mener une politique claire et volontaire à l’échelle du territoire. Les élus sortants se sont dangereusement désintéressés de l’agriculture giennoise. Il est temps de mener dans le Giennois une politique de reconstruction de l’alimentation locale.

En partenariat avec l’ADEAR (Association pour le Développement de l’Emploi Agricole et Rural), la Chambre d’Agriculture, la Région Centre Val de Loire, le Pays du Giennois, le Groupement des Agriculteurs Bio du Loiret et Terre de Liens, nous nous engageons à :

  • Sanctuariser les terres agricoles existantes, voire en créer de nouvelles, conformément au schéma régional d’équilibre des territoires.
  • Contribuer au maintien de l’agriculture paysanne giennoise à travers l’installation d’une cuisine centrale à Gien qui s’approvisionnera auprès des producteurs locaux avec des contrats à l’année pour 1600 repas/jour.
  • Accompagner les agriculteurs qui le souhaitent vers la vente directe. Soutenir les initiatives locales de rapprochement direct entre producteurs et familles, comme les Paniers Paysans du Giennois, ou entre producteurs, artisans de bouche et restaurateurs du Giennois.
  • Soutenir les manifestations concourant au rapprochement des producteurs et des familles comme les Comices ou la Foire des Cours.
  • Lancer un appel national pour faire savoir aux agriculteurs qui cherchent une terre que le Giennois est un territoire qui aime les agriculteurs. En 10 ans, le nombre d’installations a été divisé par trois dans la Région Centre Val de Loire.
  • Le Giennois figure dans les tous derniers territoires au niveau national en Agriculture Biologique avec moins de 1% de la surface agricole cultivée en Bio. La Région Centre Val de Loire est la région française avec le plus petit pourcentage de Bio, autant en production qu’en transformation. Nous encouragerons la conversion ou l’installation d’agriculteurs en conversion vers l’agriculture Biologique.
  • Encourager la création de jardins participatifs d’initiative citoyenne dans les centaines de « dents creuses » qui existent à Gien et à Arrabloy.
  • Construire une halle commerçante à la disposition des producteurs où il sera possible de faire son marché, mais aussi où il sera proposé une restauration à base de produits locaux.
  • Renforcer et soutenir la commercialisation des produits locaux, agricoles ou transformés artisanalement, dans l’ensemble des communes giennoises en coordination avec les bureaux des différents marchés de la Communauté des Communes Giennoises.
  • Favoriser la réouverture de magasins de bouche en centre-ville.
  • À Arrabloy, soutenir un restaurant-épicerie-lieu de vie ayant la vocation de contribuer à l’animation du village.
  • Contribuer au Projet Alimentaire de Territoire du Pays du Giennois en veillant à la participation de tous les acteurs concernés, notamment les producteurs et les artisans.