33. Embellir le patrimoine bâti

L’harmonie des façades, des enseignes et des terrasses est nécessaire pour embellir la ville. L‘harmonie apporte au visiteur une sensation agréable qui l’incite à revenir et à fréquenter les magasins. C’est à la Mairie de donner l’impulsion, mais cette aventure collective ne peut se faire sans l’adhésion active des commerçants et des propriétaires. C’est, sans doute, pour cette raison que les différents Maires de Gien, depuis trente ans, ne se sont pas frottés à cette tâche, devenue aujourd’hui incontournable pour l’amélioration du cadre de vie à Gien.

Il existe depuis longtemps un « Plan façades » à Gien. Mais ce Plan a peu de contenu en termes d’esthétique architecturale. Il est peu incitatif et finalement souvent contourné. Il nous sera nécessaire de construire un nouveau projet :

  • Nous créerons les organismes de gestion du foncier bâti nécessaires pour le lancement d’un projet de Rénovation de l’Habitat avec l’Etat. En effet, un « Plan façades », pour être efficace, doit s’adosser à un plan de rénovation de l’habitat. Les îlots de la Renaissance de Gien construits sous Pierre Dézarnaulds doivent être rénovés 70 ans après, pour une « nouvelle Renaissance ».
  • Le Plan Façade sera incitatif : La ville s’engagera à hauteur de 50 %.
  • La première année de mandat sera dédiée à l’élaboration des chartes des façades, enseignes et terrasses en concertation avec les Giennois, habitants et riverains, propriétaires et commerçants et en collaboration étroite avec l’Architecte des Bâtiments de France.
  • Les quartiers prioritaires seront identifiés. En premier lieu, figure le quartier de l’Hôtel-Dieu et la maison des Allix. La mise en valeur du petit patrimoine bâti ne se limitera pas au centre-ville. Il y a des pépites dans toute l’emprise de la ville du début du XXe siècle.
  • L’embellissement se poursuivra par la végétalisation et le mobilier urbain qui soulignera le « style » de la Ville et redonnera leur personnalité aux places du centre-ville, aujourd’hui vides et aseptisées. La Faïence fera évidemment partie des pistes créatives pour le mobilier et la signalisation.
  • L’harmonisation des façades sera accompagnée par une mise en valeur du petit patrimoine : inventaire, planification dans le temps de la rénovation, mise en lumière pour le tourisme.
  • L’effort dans la durée pour l’harmonisation et la bonne tenue des rues et quartiers de Gien participe de manière essentielle à l’amélioration du cadre de vie et à l’attractivité nécessaires pour l’installation de nouveaux médecins, ingénieurs, commerçants…