06. Relocaliser la restauration collective

Le contrat de la Ville avec le prestataire de restauration collective situé à Poitiers s’achève fin 2021. Il est temps de refaire la cuisine à Gien. Cela fait une dizaine d’années que l’ancienne cuisine sert seulement de cantine. Ce grand projet s’inscrit dans une démarche de préservation des terres agricoles et de soutien des producteurs giennois… Pour la santé, l’environnement et l’économie locale, nous nous engageons à…

  • Acheminer les repas aux écoles de Gien et d’Arrabloy préparés dans une cuisine centrale située à Gien 
  • Faire bénéficier des services de la cuisine centrale de Gien : les établissements du Giennois qui le souhaitent, les maisons de retraite, les crèches, les agents municipaux et communautaires, les gendarmes, les entreprises…
  • Conformément à la Loi EGALIM de décembre 2018, offrir un repas végétarien par semaine dans les écoles en repas principal, et tous les jours en repas alternatif.
  • Préparer les repas prioritairement à partir de produits bruts, locaux, issus de l’agriculture biologique, sans additifs chimiques ni industriels. La Loi EGALIM prévoit au moins 50 % de produits locaux, dont 20 % de Bio, dans les cantines à partir de 2022.
  • Le projet de cuisine s’inscrit profondément dans l’économie agricole giennoise, notamment en proposant aux producteurs des contrats stables à l’année, en favorisant le retour de maraîchers et en préservant, voire développant, les terres agricoles.