Les communes Giennoises : une «Communauté»

Madame, Monsieur,

En attendant le plaisir de vous les présenter de vive voix le 10 janvier prochain, je vous prie de recevoir tous mes vœux de bonne et heureuse année 2020 pour vous et vos êtres chers.

Les élections municipales de mars 2020 sont aussi des élections communautaires. Le conseil communautaire réunit des élus des 11 communes giennoises. Il conduit plusieurs politiques essentielles, comme le développement économique, le tourisme, l’aménagement du territoire et l’urbanisme…

Pôle de centralité du Sud-Est du Loiret, Gien ne doit pas se développer au détriment des autres communes giennoises, au contraire… C’est pourquoi nous serons des élus communautaires particulièrement attentifs à l’équilibre du territoire giennois. La qualité de ville centre confère à Gien une responsabilité particulière. Les territoires ruraux sont confrontés depuis longtemps à une perte d’attractivité qui se traduit par moins de service public, moins de médecins et le départ de la population active vers les grandes villes. C’est pourquoi, nous nous battrons aux côtés des Maires contre la fermeture des classes dans toutes les écoles communales des communes giennoises.

Nous avons la conviction qu’un territoire plus équilibré entre les différentes communes giennoises sera bénéfique pour les villages comme pour la ville de Gien, notamment pour réussir à préserver et développer les services à la population. En particulier, la mobilité, l’accès aux soins et la solidarité seront les priorités que nous proposerons aux élus communautaires des autres communes giennoises. Pour que Gien et les communes Giennoises soient des communes dynamiques où il fait bon vivre !

Christelle de Crémiers
Conseillère municipale de Gien et Vice-Présidente de la Région Centre-Val de Loire

La parole est aux jeunes

« Gien est comme une ville morte. Quand on se balade, dans notre tête, on se dit, c’est tous les jours dimanche. Il n’y a rien à faire ici. » Paroles de deux jeunes Giennois rencontrés en centre-ville, tout juste 18 ans.

« Peut-être qu’avec une Maison des Jeunes je n’aurais pas quitté l’école. » Réaction d’un jeune Giennois de 21 ans, non inscrit à Pôle Emploi, déscolarisé depuis l’âge de 15 ans, lors de nos échanges avec une douzaine de jeunes dans la rue.

25. Favoriser l’installation de nouveaux médecins

Qui se souvient que, dans les années 80, Gien était une référence nationale en matière de santé ? L’internat de Paris se battait pour être en poste à l’hôpital de Gien. Puis les Professeurs de médecine sont partis en retraite et n’ont pas été remplacés… Même si une municipalité n’a pas de compétence directe en matière de santé, elle se doit d’agir aujourd’hui car la situation l’exige. C’est pourquoi, nous nous engageons à…

Lire la suite

26. Créer un service Intercommunal de prévention spécialisée

La jeunesse sera au cœur de notre mandat. Un jeune sur quatre dans le Loiret est « sorti des écrans radars » avant d’atteindre ses 25 ans. Sans travail, sans études, il n’est inscrit ni à Pôle Emploi ni à la Mission locale. Dans un territoire comme le Giennois, la prévention spécialisée pour les adolescents et pré adolescents est essentielle. Les actions éducatives de prévention contre la consommation de drogues et, en général, contre les addictions, doivent être renforcées.

Lire la suite

27. Porter l’action sociale au niveau intercommunal

Un des principaux défis à moyen terme, dans des territoires comme le Giennois, est le maintien à domicile des personnes âgées, particulièrement exigeant en milieu rural. De manière générale, l’action sociale est rendue difficile par la diminution sensible de moyens dédiés à la solidarité de la part de l’Etat, qui frappe toutes les collectivités. C’est pourquoi, nous nous attacherons, à travers la création d’un Centre Intercommunal d’Action Sociale, à l’amélioration continue de la qualité des services rendus à la population.

Lire la suite

Éclairage public à Gien : nous commanderons un audit technique

L’éclairage public en continu à Gien ne semble pas être en conformité avec les exigences de l’arrêté du 27 décembre 2018 relatif à la prévention, la réduction et la limitation des nuisances lumineuses qui réglemente tout l’éclairage public, dont les zones naturelles protégées. Il vient d’entrer en vigueur ce mois-ci.

Lire la suite

Quel cinéma… !?

Lors de son annonce de candidature à sa succession, le Maire sortant de Gien a affirmé que le cinéma « n’était pas une promesse de campagne puisque le projet n’était pas inscrit sur mon programme en 2014Le Maire de Gien n’a jamais publié son programme, empêchant ainsiles Giennois d’en suivre l’avancement tout au long de la mandature. Mais sa profession de foi 2014 a été retrouvée. Si, si, le cinéma est bien une promesse de campagne ! INTOX

L’eau est chère à Gien

À Gien, la gestion de l’eau est organisée en DSP (Délégation de Service Public) et confiée entièrement à une entreprise privée. Nous avons enquêté auprès de sept communes du Loiret où la gestion de l’eau est municipale. À consommation égale, les factures d’eau dans ces 7 communes sont toutes inférieures à celle de la commune de Gien. A Gien, 100 m3 coûtent 400 euros TTC, contre 220 euros TTC à Saint-Brisson et 178 euros TTC à Saint -Gondon. Et si la gestion de l’eau devenait municipale à Gien ? Avant de devenir intercommunale…

Lire la suite

Une ville propre pour tous

Madame, Monsieur,

Depuis plusieurs mois, nous venons vous saluer chez vous, maison par maison, appartement par appartement. Nous tissons de belles rencontres, mais nous avons aussi pu constater l’état d’abandon des trottoirs, des ruelles et des chemins. Lors de nos rencontres, vous nous avez exprimé le désir de vivre dans une ville propre et bien tenue.Et force est de constater que tous les quartiers ne sont pas logés à la même enseigne.

L’espoir que nous vous proposons de partager avec nous : « Pour que Gien et Arrabloy redeviennent des communes dynamiques où il fait BON VIVRE », se réalisera pour vous et avec vous.

Une ville bien tenue, ce n’est pas seulement une question de moyens. C’est avant tout une question d’organisation et d’engagement de la part des élus. Comment ? Nous nous engageons à réaliser des tournées régulières à pied, avec les agents. Les constats et les solutions seront élaborés en liaison étroite avec le syndicat de ramassage des ordures ménagères, les Assemblées de quartier et le nouveau Conseil associatif du Giennois. Un lien fort et entretenu entre les habitants, les élus et les agents est le meilleur antidote contre les incivilités.

Avec la sécurité, la propreté sera la priorité de notre première année de mandat.

Nous mettrons en place l’organisation nécessaire à la remise à niveau, puis à l’entretien de l’espace public. Pour qu’il n’y ait plus de quartiers, des rues ou des chemins délaissés à Gien et Arrabloy !

Christelle de Crémiers
Conseillère municipale de Gien et Vice-Présidente de la Région Centre-Val de Loire

Poubelles semi-enterrées : une fausse bonne idée

 « Les poubelles enterrées c’est pas pratique… Alors les gens font comme avant, ils posent leurs sacs poubelles devant chez eux, mais plus souvent. Ca fait sale.»

 « Tout l’été les poubelles enterrées puent ! On les sent sur toute la place Leclerc et jusque dans les rues piétonnes. »

« Les poubelles sur le quai… c’est vraiment un drôle d’idée. La vue n’est pas terrible. »