À Orléans, le Budget participatif

300.000€

C’est la somme dédiée par la ville d’Orléans pour la troisième édition du budget participatif. Mais qu’est-ce que c’est exactement ?

Une façon d’inclure les citoyens dans l’amélioration de leur cadre de vie. Les habitants sont invités à soumettre leur projet via une plateforme internet dédiée, ces projets sont ensuite évalués financièrement, soumis au vote des lecteurs et les lauréats seront mis en œuvre par la commune. A Orléans, ce sont 7 projets qui ont été retenus en 2017 et 2018 et dont certains ont déjà été réalisés.

Alors, et vous ? Seriez-vous prêts à réfléchir activement à des projets pour Gien via cette mise en place d’un « budget participatif » ?

Pour en savoir plus…

35 euros !

Depuis le 1° janvier 2018, le montant des amendes pour le stationnement est laissé au libre arbitre des maires. Jusque-là, une amende forfaitaire de 17€, identique dans toutes les communes, était appliquée. Après cette date, de nombreuses communes ont choisi de baisser le montant des PV de stationnement… A Gien, la municipalité a choisi de doubler cette somme pour atteindre 35€. Si l’on dépasse le temps de stationnement de quelques minutes, la sanction tombe ! Le montant de ces PV récolté par le Trésor Public est ensuite reversé à la commune…

Mieux vaut « prévenir » que guérir

La municipalité a engagé plus de 300 000€ de travaux pour empêcher les camions d’entrer rue Louis Blanc, alors que l’indication d’interdiction n’est toujours pas matérialisée sur le Panneau de présignalisation diagrammatique du carrefour giratoire à la Croix Méry. Un nouveau panneau indicateur correctement libellé à la Croix Méry n’excède pas 2 300 euros.
Même si cette modification du panneau ne relève pas de la compétence communale, la commune est quand même compétente pour demander un panneau explicite !

Aménagement Entrée rue Louis Blanc

250 000€
C’est le montant annoncé pour aménager l’entrée de la rue Louis Blanc. Depuis que le quai Joffre est à sens unique, la mairie cherche comment empêcher les véhicules de plus de 3,5 tonnes de pénétrer dans cette rue ancienne qui ne supporte qu’un trafic résidentiel.

Plutôt que de reconnaître une erreur d’appréciation et de revenir au double sens sur le quai Joffre, le choix a été fait d’investir dans des travaux supplémentaires pour dissuader les camions égarés… Mais comme l’entrée de la rue doit rester accessible aux véhicules d’urgence et aux éboueurs, ces 250.000€ ne serviront, en fait, qu’à aménager une grande esplanade entre l’hôtel et le bord de Loire.

Carrefour quai de Nice – rue de la Loire

53 493€
Ce carrefour sera doté d’une sorte de terre-plein visant à contraindre les véhicules de plus de 3,5 tonnes à tourner sur la droite plutôt que de poursuivre en direction de la rue Louis Blanc. Résultat : les poids-lourds vont emprunter une rue en pente raide, sillonner une zone résidentielle, passer à deux reprises devant une école, emprunter un micro rond-point et effectuer un périple pour revenir à la déviation… Pourquoi faire simple, quand… !

À notre humble avis, un aménagement au rond-point de la Croix Méry aurait permis de diminuer ces dépenses qui dépassent 300 000€.

Eclairage public : nul n’est censé ignorer la Loi

La Mairie a dépensé 2,24 millions d’euros pour remplacer tous les luminaires en 2019… avec du matériel qui deviendra non conforme dès le 1er janvier 2020, avec obligation de mise en conformité au plus tard en 2025.
L’arrêté ministériel du 27 décembre 2018 relatif à la réduction des nuisances lumineuses exige des communes, en particulier, deux points essentiels :

  • La lumière émise vers le ciel doit être inférieure à 4% en général et de 0% en zone naturelle protégée. Il y a trois zones naturelles protégées sur la commune de Gien.
  • La température de couleur ne doit en aucun cas dépasser les 3000 Kelvins (K) et, pour les zones protégées, la limite est à 2400 K. Or les luminaires installés dépassent les 4000 K. Plus une lumière est blanche, éblouissante, plus sa température de couleur est élevée. Pour information, la lumière du jour est comprise entre 4000 et 7000 K.