Conseil municipal Jeunes

Dans la fin des années 80, un Conseil Municipal Jeunes avait été organisé à l’initiative de la Jeune Chambre Economique de Sully-Gien. En étroite collaboration avec des enseignants du niveau CM2, des élèves ont eu l’opportunité de vivre cette expérience d’approche de la démocratie : candidatures individuelles, élection des conseillers municipaux Juniors, élection du Maire puis élaboration de projet et échanges avec le Conseil Municipal « des Adultes ».

Une expérience « grandeur nature » de la vie démocratique qui pourrait être remise en place avec les acteurs concernés (éducation nationale, enseignants, élus,…)

Attention, ça glisse

Ces clous installés sur le trottoir à l’approche du passage piéton permettent de matérialiser la zone juste avant de descendre sur la chaussée. Ils permettent également aux malvoyants de ressentir la proximité du passage. Un petit problème cependant… la moindre humidité les rend extrêmement glissants et fait perdre toute adhérence. Un revêtement anti dérapant ne serait-il pas plus adapté ?

Caméras de surveillance : la rue Palissy « aveugle »

Le réseau des 28 caméras de surveillance, actuellement installé dans la commune, enregistre des images conservées pendant 15 jours. Personne ne regarde ces images, sauf demande expresse et ponctuelle de la gendarmerie.
Sont-elles au moins dissuasives ?

En tout état de cause, rue Bernard Palissy, il n’y a aucune caméra. Malgré des agressions et des violences régulièrement commises contre des riverains et des commerçants dans cette rue, aucune caméra n’a été installée rue Palissy à ce jour.

Mobilité pour tous : Connaissez-vous « Rézo Pouce » ?

REZO POUCE est une plate-forme d’auto-stop organisé, gratuit pour le conducteur et pour le passager. A l’instar du Pays Gâtinais et de l’agglo de Montargis, le Pays Giennois a lancé RÉZO POUCE jeudi 26 septembre dernier avec le soutien de la Région Centre-Val de Loire. Les 31 communes du Pays Giennois, dont Gien et Briare, sont invitées à participer à ce projet. Nous, on aime et on vous y invite !

Lire la suite

La police municipale en souffrance

Dans son programme de 2014, le Maire de Gien s’est engagé à un « renforcement des effectifs de la police municipale ».

À ce jour, le constat est le suivant :

  • De 12 policiers en 2014, les effectifs de police ont été divisés par deux et sont aujourd’hui de 6. Pour information, la norme est de 1 policier municipal pour 1000 habitants environ.
  • Ce manque de personnel a entrainé la fermeture au public du commissariat. Certains services ont été délocalisés à l’espace Gonat, mais aucun panneau indicateur ne figure à l’entrée de ce bâtiment.
  • Début 2018, des policiers municipaux ont saisi le Syndicat National de la Sécurité Publique (SNSP) et le Tribunal administratif afin de contester les sanctions données par le Maire de Gien pour, selon le SNSP, non respect de l’« ordre donné aux agents de ne pas relever certaines infractions constatées », « sans doute pour ne pas mettre en colère ses électeurs ». Finalement, le Maire a annulé les sanctions à l’encontre des policiers.

Qui prépare les repas de vos enfants ?

Les repas sont préparés par une entreprise située à Poitiers et livrés tous les jours par camion frigorifique. La distance entre Gien et Poitiers est de 276 km par auto-route. Le cahier des charges rédigé en 2016 par la Mairie ne précise aucune clause sur les productions giennoises et ne dit pas une seule fois le mot Bio. Logiquement, à ce jour, les repas des enfants de Gien et d’Arrabloy ne sont ni locaux ni Bio !