La police municipale en souffrance

Dans son programme de 2014, le Maire de Gien s’est engagé à un « renforcement des effectifs de la police municipale ».

À ce jour, le constat est le suivant :

  • De 12 policiers en 2014, les effectifs de police ont été divisés par deux et sont aujourd’hui de 6. Pour information, la norme est de 1 policier municipal pour 1000 habitants environ.
  • Ce manque de personnel a entrainé la fermeture au public du commissariat. Certains services ont été délocalisés à l’espace Gonat, mais aucun panneau indicateur ne figure à l’entrée de ce bâtiment.
  • Début 2018, des policiers municipaux ont saisi le Syndicat National de la Sécurité Publique (SNSP) et le Tribunal administratif afin de contester les sanctions données par le Maire de Gien pour, selon le SNSP, non respect de l’« ordre donné aux agents de ne pas relever certaines infractions constatées », « sans doute pour ne pas mettre en colère ses électeurs ». Finalement, le Maire a annulé les sanctions à l’encontre des policiers.

Qui prépare les repas de vos enfants ?

Les repas sont préparés par une entreprise située à Poitiers et livrés tous les jours par camion frigorifique. La distance entre Gien et Poitiers est de 276 km par auto-route. Le cahier des charges rédigé en 2016 par la Mairie ne précise aucune clause sur les productions giennoises et ne dit pas une seule fois le mot Bio. Logiquement, à ce jour, les repas des enfants de Gien et d’Arrabloy ne sont ni locaux ni Bio !