Des arbres «sous haute protection»

Depuis le 8 août 2016, un article de la Loi Biodiversité interdit « d’abattre ou de porter atteinte à un seul arbre d’un alignement en bordure d’une voie de circulation ». Le tribunal administratif d’Orléans a jugé illégal l’abattage des platanes de Gien en référence à cet article de Loi.