Les platanes du quai Joffre sont sauvés !

Madame, Monsieur,
Le Tribunal administratif d’Orléans a annulé l’arrêté du Maire de Gien qui permettait l’abattage des platanes des quais Joffre et Lenoir. Il a invoqué la Loi Biodiversité de 2016 qui préserve les alignements d’arbres. C’est une première au niveau national et déjà une jurisprudence pour tous les alignements menacés en France. Malheureusement, les platanes du quai Lenoir ont déjà été abattus, mais ceux du quai Joffre sont sauvés.

Contrairement à ce qui était affirmé à maintes reprises pour justifier l’abattage, les arbres n’étaient pas malades. Un platane creux peut se porter à merveille pendant des centaines d’années…. Cependant, la Loi prévoit aussi que les collectivités doivent prendre soin des arbres en alignement. Or cela fait quatre ans que les platanes du quai Joffre n’ont pas été entretenus et sont laissés à l’abandon. Comme je le demande régulièrement en vain en conseil municipal, il est urgent de les entretenir cet automne au même niveau que les platanes du quai Lestrade.

Les platanes des quais, dont les troncs creux avaient abrité les Giennois lors des bombardements de la seconde guerre mondiale et dont le feuillage apporte une fraîcheur d’une dizaine de degrés lors des canicules, font partie du patrimoine giennois. Si l’on en croit le nombre d’articles de presse sur le sujet, l’abattage des platanes du quai Lenoir aura marqué le mandat du maire sortant. Deux ans après, les Giennois en parlent toujours et ne sont pas près d’oublier. Une image reste gravée dans les esprits : la gendarmerie armée pour accompagner un abattage éclair au petit matin face à des Giennois pris au dépourvu.

Cela a été pour moi le déclencheur de ma candidature car cette décision arbitraire et brutale démontre un manque global d’écoute. Une écoute, indispensable au traitement équitable de tous les administrés, que les Giennois sont en droit d’attendre de leurs élus. Logiquement, l’écoute au service des Giennois et des Arrablésiens est le premier engagement de la liste que je conduirai en mars prochain.

Christelle de Crémiers
Conseillère municipale de Gien
Vice-Présidente de la Région Centre-Val de Loire