Une mauvaise gestion des frais de justice de la part de la Municipalité sortante

Par deux fois, le Tribunal administratif a jugé illégaux des éléments du permis d’aménager du centre-ville. Le Maire sortant aurait pu rectifier le tir avant d’en arriver au Tribunal. Il a choisi de persévérer et il a fait perdre les procès à notre collectivité. Il a, en outre, fait dépenser à la collectivité dix fois plus en frais d’avocat que ce que les citoyens (par ailleurs aussi contribuables de Gien) ont du débourser pour les mêmes procès.

Une ville animée pour et par les habitants

Madame, Monsieur,

Une ville animée est une ville qui se porte bien. Nous voulons avec vous que Gien et Arrabloy redeviennent des communes où il fait bon vivre.

Des animations réussies toute l’année sont le résultat de plusieurs actions préalables : un lien social vivant et intergénérationnel, une mise en réseau des associations et des habitants, un bon dialogue entre les habitants et les élus, une politique jeunesse volontaire et, surtout, une vision partagée du rôle des animations pour la cohérence sociale et le vivre ensemble.

Nous avons assisté au cours de cette mandature à l’affaiblissement des liens sociaux et une dévitalisation du bénévolat qui permettent de lancer des projets communs, dont les projets d’animation. Faute de volonté politique locale, la Municipalité sortante a dû payer pour avoir des animations, et c’est cher. L’animation des Girafes  a coûté 32 000 euros pour deux heures de soirée. Les décorations des spectacles depuis le Comice de 2014 jusqu’au Noël 2019, au lieu de les confier aux associations et aux volontaires, sont toutes achetées. Autant d’argent pour des événements éphémères qui n’impliquent pas la population. Les Fêtes historiques, sans surprise, malgré les promesses de 2014, ne sont pas revenues.

Nous avons beaucoup de belles choses à faire ensemble et cette perspective nous réjouit et nous encourage pour faire de notre mieux pour vous.

Christelle de Crémiers
Conseillère municipale de Gien et Vice-Présidente de la Région Centre-Val de Loire

45. Faire renaître les Fêtes Historiques

(Source Photo: SHAG)

Nous bâtirons les conditions nécessaires pour que les Fêtes historiques soient de nouveau une réalité à Gien. Pour le plaisir de tous les Giennois et de leurs visiteurs, mais aussi parce que les Fêtes historiques apportent bien plus qu’un moment de féerie : elles sont un merveilleux ciment pour reconstruire le lien social et le vivre ensemble.

Lire la suite

46. Permettre une vie culturelle giennoise variée et animée

Peu connue, la saison culturelle giennoise n’est pas insérée dans le tissu associatif local ni portée par les élus sortants. Notre priorité sera de susciter et d’accompagner les initiatives associatives et les spectacles participatifs, en lien avec la programmation du Centre culturel et de l’école de musique.

Lire la suite

Gien ouvert sur l’Europe

La ville de Gien est jumelée avec 3 villes en Europe : Niebüll en Allemagne ; Malmesbury au Royaume Uni et Redondo au Portugal. Du 26 au 29 Juin 2020, Gien et Malmesbury fêteront les 20 ans de leur jumelage avec une  exposition (photos, peintures, artisanat). Dans le cadre des jumelages, des cours hebdomadaires d’anglais et d’allemand sont dispensés par des professeurs retraités moyennant une participation modeste.

Les fêtes franco-écossaises d’Aubigny portées par les bénévoles

110 000 euros, dont 90 000 à la charge de la commune d’Aubigny-sur-Nère, c’est le budget annuel nécessaire pour les fêtes écossaises pendant 3 jours complets. Ces fêtes, particulièrement appréciées des Giennois, contribuent à la notoriété d’Aubigny-sur-Nère et ne sont possibles qu’avec l’adhésion enthousiaste d’une grande partie des habitants.

Ensemble pour Gien et Arrabloy !

Madame, Monsieur,

Depuis le 3 septembre, nous présentons, les uns après les autres, les 50 engagements de notre programme. Le moment est venu de présenter la liste des 35 candidats qui porteront ce programme. Cette année, il est autorisé de présenter deux candidats supplémentaires par rapport au nombre de sièges à pourvoir, c’est pourquoi nous avons constitué une liste de 35 Giennois et Arrablésiens.

Liste « Ensemble pour Gien et Arrabloy », des candidats qui vous ressemblent.

« Ensemble pour Gien et Arrabloy » est une liste sans étiquette politique. Elle est composée de 12 candidats qui ont eu par le passé un engagement politique marqué en tant que candidats sur une liste ou en tant qu’adhérents (6 ont eu un engagement à droite et 6 l’ont eu à gauche) et de 23 candidats qui n’ont jamais eu d’engagement politique auparavant. Moi-même j’ai milité dans deux partis : un parti de centre-droit pendant 14 ans, puis un parti écologiste depuis 10 ans.

Giennois de naissance ou d’adoption, retraités ou actifs aux parcours professionnels riches et variés, les candidats de la liste « Ensemble pour Gien et Arrabloy » représentent, par leur enracinement et leur attachement, l’ensemble des quartiers de Gien et le Bourg d’Arrabloy dans toute leur diversité.

Chacune et chacun d’entre nous avons signé une Charte d’Engagement Ethique que je vous invite à découvrir dans cette 14e lettre de campagne : pour la transparence de l’action publique, pour l’équité de traitement, nous agirons avec respect, considération et écoute !

Christelle de Crémiers
Conseillère municipale de Gien et Vice-Présidente de la Région Centre-Val de Loire

42. Signer la Charte d’Engagement Éthique

L’ensemble des candidats de la liste « Ensemble pour Gien et Arrabloy » a signé une Charte d’Engagement Éthique contre la corruption et le conflit d’intérêt et pour la transparence de l’action et des comptes publics. Le traitement équitable de tous les administrés figure en bonne place : Deux poids, UNE mesure !

Voici les 10 points de la Charte d’Engagement Éthique signée à Gien, le 11 février 2020 :

Lire la suite

43. Permettre aux citoyens de suivre l’action et les comptes publics

Cela s’appelle la transparence. Sur les 63 promesses de campagne de la Municipalité sortante, combien ont été tenues ? Bien peu ! Mais le plus grave, c’est que les Giennois et les Arrablésiens ne peuvent même pas l’évaluer, car ces promesses ne sont pas publiées. Nous pensons que les promesses de campagne doivent aussi engager celles et ceux qui les font ! Nous nous engageons à…

Lire la suite

44. Vous donner plus pour votre argent

La Municipalité sortante a dégradé le service rendu à la population au cours du mandat. Nous pensons qu’avec le même budget, le niveau de service à la population peut être bien supérieur. Symboliquement, les enveloppes des indemnités des conseillers municipaux et communautaires seront diminuées et réaffectées pour l’embauche de nouveaux agents, en particulier des cuisiniers… pour préparer de bons repas à Gien à partir de produits locaux et Bios !

Lire la suite