Transport, circulation et stationnement : rien ne va plus

Madame, Monsieur,

Un grand merci pour votre présence, nombreux, lors de l’inauguration du local de campagne 6, rue de Tlemcen. Plus qu’une simple permanence, ce local est aussi un lieu de vie, de rencontres et d’écoute, où se dérouleront des échanges de savoirs entre les habitants. Des animations seront proposées pour (ré) apprendre à faire des produits ou des aliments du quotidien afin que notre consommation soit plus responsable et à petit prix. Cela aussi fait partie des missions des élus locaux au service de la population.

L’équipe municipale sortante a échoué sur le fond comme sur la forme. Force est de constater, qu’au cours des dernières années, la ville de Gien est aujourd’hui moins praticable et moins attrayante, tandis que le service à la population s’est plutôt détérioré.

Parmi les grandes lacunes de la mandature figure le transport. La municipalité sortante a restreint l’accès au minibus, a supprimé les abris-bus et a laissé pour compte les Giennois et les Arrablésiens non motorisés. Alors qu’il fallait, au contraire, proposer à la population des solutions de mobilité alternatives au véhicule personnel, pratiques et commodes, ce que nous nous engageons à faire une fois élus.

Transport, circulation et stationnement : les trois sont liés. L’équipe municipale sortante a procédé sans vue d’ensemble et sans concertation. Le résultat est une complexité dans l’accès au centre-ville et des quartiers plus isolés que jamais. Comment rendre le centre-ville accessible et relier entre eux les quartiers, ainsi que le Bourg d’Arrabloy ? C’est l’un des enjeux principaux de cette élection municipale. Relevons ensemble ce défi !

Christelle de Crémiers
Conseillère municipale de Gien et Vice-Présidente de la Région Centre-Val de Loire