Un minibus nommé Désir

« J’ai régulièrement des personnes qui rentrent dans ma boutique pour me demander quels sont les horaires des bus et je ne peux pas les renseigner. »

« Avant on avait des abribus… maintenant il y a juste un panneau, quand il y en a un, et on attend sous la pluie.»


« Avec mes enfants et la poussette, on ne m’a pas laissée entrer dans le bus. Je ne comprends pas pourquoi. Surtout que c’est difficile de se garer dans le centre-ville maintenant. »