Une ville animée pour et par les habitants

Madame, Monsieur,

Une ville animée est une ville qui se porte bien. Nous voulons avec vous que Gien et Arrabloy redeviennent des communes où il fait bon vivre.

Des animations réussies toute l’année sont le résultat de plusieurs actions préalables : un lien social vivant et intergénérationnel, une mise en réseau des associations et des habitants, un bon dialogue entre les habitants et les élus, une politique jeunesse volontaire et, surtout, une vision partagée du rôle des animations pour la cohérence sociale et le vivre ensemble.

Nous avons assisté au cours de cette mandature à l’affaiblissement des liens sociaux et une dévitalisation du bénévolat qui permettent de lancer des projets communs, dont les projets d’animation. Faute de volonté politique locale, la Municipalité sortante a dû payer pour avoir des animations, et c’est cher. L’animation des Girafes  a coûté 32 000 euros pour deux heures de soirée. Les décorations des spectacles depuis le Comice de 2014 jusqu’au Noël 2019, au lieu de les confier aux associations et aux volontaires, sont toutes achetées. Autant d’argent pour des événements éphémères qui n’impliquent pas la population. Les Fêtes historiques, sans surprise, malgré les promesses de 2014, ne sont pas revenues.

Nous avons beaucoup de belles choses à faire ensemble et cette perspective nous réjouit et nous encourage pour faire de notre mieux pour vous.

Christelle de Crémiers
Conseillère municipale de Gien et Vice-Présidente de la Région Centre-Val de Loire