Une Ville bien tenue, propre et belle pour les habitants et les touristes

Madame, Monsieur,

Quand on aime Gien, on est touché par la beauté profonde du site entre Loire et Château. Une beauté qui nous interpelle car malgré l’état d’abandon de ses rues, ruelles et chemins, malgré des centaines de maisons fermées, malgré le peu de soin qui a été apporté jusqu’à présent à la mise en valeur du petit patrimoine et au quartier de l’Hôtel-Dieu, malgré tout, la beauté de la ville subsiste. Certains parlent de « potentiel non valorisé », d’autres de « gâchis ». Nous, nous dirons simplement qu’il est temps de se mettre au travail.

Car la tâche n’est pas des moindres. Il s’agit, dans un premier temps, de faire l’inventaire du patrimoine et de susciter l’envie, parmi les riverains, les commerçants et les propriétaires, de participer à l’embellissement de la ville dans la durée. L’harmonisation des façades, enseignes, terrasses, le choix du mobilier urbain, prendront du temps, mais moins qu’il n’en a fallu à Gien pour arriver à l’état actuel.

L’Histoire du Giennois épouse l’Histoire de France. Il manque à l’évidence un Musée à Gien pour raconter cette belle richesse patrimoniale et historique, tout aussi importante à partager avec les Giennois de toutes générations qu’avec les touristes. Le tourisme, enfin, doit pouvoir jouer le rôle de levier économique local dans le Giennois.

Je suis convaincue que Gien peut devenir une Ville d’Art et d’Histoire comme Orléans, Blois ou Amboise. Il s’agit d’un label officiel attribué aux communes qui s’engagent dans une politique d’animation et de valorisation de leur patrimoine bâti, naturel et industriel. Il faudra du temps et beaucoup de constance et de volonté. Ensemble, nous réussirons !

Christelle de Crémiers
Conseillère municipale de Gien et Vice-Présidente de la Région Centre-Val de Loire